Moutons de Pâques

Nous sommes confinés, mais en même temps c’est bientôt Pâques et on ne va pas se laisser abattre hein !!!

Aujourd’hui je vais vous expliquer ma recette pour réaliser des moutons de Pâques.

Ce n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air, par contre ça se prépare à l’avance et en plusieurs étapes.

Le corps de mes moutons est composé de mousse au chocolat, d’un biscuit financier recouvert d’une feuillantine praliné.

La tête est un petit œuf en chocolat Milka ou autre, les oreilles sont réalisées soit en pâte à sucre marron, soit en pâte d’amande (c’est juste pour faire joli) et les yeux sont achetés tous faits et sont en sucre, mais avec le confinement, vous n’en trouverez probablement pas ou très difficilement. Ce n’est pas grave, ce n’est aussi qu’un détail « esthétique ».

La toison du mouton, qui est à faire le jour où vous aller les manger, est une simple chantilly mascarpone à la vanille.

Quant au matériel nécessaire à la forme des moutons, il vous faudra soit un moule avec des demis sphères, soit un moule « boules de Noël » en 3D.

1ère étape, préparer le biscuit financier

Il va vous falloir:

75g de poudre d’amande ou de noisettes (moi je préfère noisette)
135g de farine
235g de sucre glace
250g de blanc d’œufs (ne jetez pas les jaunes vous en aurez besoin pour la mousse au chocolat)
5g de levure chimique
150g de beurre fondu
10g de miel (facultatif)

Passer les poudres (poudre d’amande ou de noisette, farine, sucre glace, levure) au tamis avant de les mettre dans le bol du robot et de les mélanger.

Ajouter les blancs d’œufs crus, le beurre fondu tiédi et battre le tout.

Placer au frais quelques minutes et verser la pâte obtenue sur une plaque à génoise.

Ensuite mettre au four préchauffé à 200° pendant 12 à 15 minutes selon votre four.

Laisser refroidir et réserver.

2ème étape, la feuillantine praliné

Vous pouvez la réaliser soit avec:

100g de praliné
20g de gavottes (crèmes dentelles)
10g de chocolat noir

Faire fondre ensemble le praliné et le chocolat noir au bain marie, y ajouter les crêpes dentelles émiettées et l’affaire est faite.

Si vous n’avez pas de praliné, prenez simplement du Nutella ou toute autre pâte à tartiner et y ajouter des crêpes dentelles émiettées.

Etaler la feuillantine immédiatement en couche très fine à l’aide d’une spatule sur le biscuit financier et réserver.

3ème étape, la mousse au chocolat

Pour la réaliser il va vous falloir :

350g de crème liquide (à fouetter)

48g de sucre semoule
48g de crème liquide UHT
96g de jaunes d’oeufs
195g de chocolat noir

Mettre les jaunes d’œufs dans saladier.

Faire fondre le chocolat au bain marie dans un autre saladier.

Faire bouillir ensemble la crème liquide UHT et le sucre semoule.

Verser la crème tout de suite sur les jaunes d’œufs et mixer à l’aide d’un mixeur plongeant.

Verser le tout dans le chocolat noir fondu et bien remuer pour obtenir une jolie ganache.

Monter les 350g de crème liquide en chantilly et une fois qu’elle est bien prise, l’ajouter petit à petit dans la ganache à l’aide d’une maryse.

Votre mousse au chocolat est prête à être utilisée.

Maintenant que toutes vos préparations pour le corps du mouton sont prêtes, il ne vous reste plus qu’à les verser dans vos moules.

Si vous avez des emporte pièces ronds de deux tailles différentes qui entrent dans vos moules, c’est l’idéal pour découper le biscuit financier. Si vous n’en avez pas, il vous suffit alors de prendre deux verres de tailles différentes.

Vous allez faire ce qu’on appelle un montage inversé. Placez vos moules sur une plaque et commencez par verser une petite couche de mousse au chocolat de façon égale dans chacun d’entre eux.

Venir placer un premier petit rond de biscuit en appuyant légèrement.

Recouvrir de mousse au chocolat jusqu’à un centimètre du bord du moule et tapoter vous moules pour chasser les éventuelles bulles d’air.

Enfin terminer par le rond de biscuit le plus grand qui va venir fermer la boule ou la demi sphère.

Placer le tout au congélateur au moins une nuit ou plus si vous voulez les préparer à l’avance.

La veille de servir vos moutons de Pâques en dessert, sortir vos moules du congélateur et démouler vos sphères.

Les poser sur le biscuit et venir pocher dessus la crème chantilly mascarpone vanille que vous aurez réalisée juste avant le démoulage avec les ingrédients suivants :

250g de crème liquide bien froide
250g de mascarpone
1 gousse de vanille grattée
44g de sucre

Mettre le tout dans le bol de votre robot et fouetter jusqu’à obtention d’une belle chantilly bien ferme.

Placer dans une poche à douille munie d’une douille lisse ou dentelée et réserver  jusqu’à utilisation.

Il ne vous reste plus qu’à venir poser le petit œuf Milka en chocolat pour faire la tête de votre mouton, d’y ajouter les oreilles de chaque côté et vos moutons seront prêts à être dégustés en dessert.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les 100 ans de KitchenAid

Le 29 janvier dernier, en tant que partenaire du Blog Award 2020 organisé par le magazine Kachen https://kachen.lu/?lang=fr, la société EDL (KitchenAid) https://www.grouplouisiana.com/edl/ a convié les blogueuses(eurs) inscrit(e)s au Blog Award à venir célébrer les 100 ans de la marque dans son show room à Leudelange.

Les blogueuses(eurs) qui le souhaitaient, en plus de participer à la soirée anniversaire, pouvaient prendre part à un concours de pâtisserie pour lequel deux prix seraient décernés respectivement pour le look et le goût du gâteau.

Et en parlant de prix… et bien en jeu, il y avait deux exemplaires de l’édition limitée spécial 100 ans du robot modèle Queen of Hearts rouge pétant (comme j’adore!!!!)

Si vous me connaissez bien, complètement passionnée, voire obsédée par la pâtisserie, vous devez bien vous douter que je n’allais pas pouvoir m’empêcher de participer au concours. Le mot d’ordre du concours était d’être le plus créatif possible.

Pas douée pour deux sous pour le cake design, j’étais convaincue de n’avoir aucune chance en présentant un simple entremets. Au final, c’est mon mari qui m’a donné l’idée de présenter une cagette de fruits en trompe l’oeil, comme j’en avais déjà fait en été pour notre rassemblement familial annuel entre autres.

J’ai donc réalisé une charlotte rectangulaire à base de biscuits à la cuillère punchés d’un sirop de coquelicot, avec une crème bavaroise à la vanille et des framboises habillée d’un biscuit sablé aux noisettes, le tout assemblé formant une cagette. Il ne me restait plus qu’à ajouter des fruits en vrac à l’intérieur par dessus les framboises et quelques fleurs fraîches comestibles pour donner l’illusion d’une cagette en bois pleine de fruits tout juste cueillis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jury en charge de déguster les gâteaux présentés était constitué de :
Yves Jehanne, fondateur des Sucrés du Lux et Chef Pâtissier chez Steffen Traiteur,
Paul Bungert, Chef Pâtissier au Sofitel Kirchberg,
Bibi Wintersdorf, Rédactrice en Chef de son magazine Kachen et organisatrice du Blog Award 2020 et des représentants de la marque KitchenAid.

Chaque gâteau présenté a donc été disséqué, goûté et jugé consciencieusement et directement par ce jury avisé qui n’a pas manqué de pointer les plus et les moins de chaque gâteau et a ensuite délibéré à part pour choisir les deux gâteaux qui sortaient du lot et qui répondaient aux critères imposés : meilleur look, meilleur goût et créativité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le prix décerné par le jury pour le meilleur look a été attribué à Corrie Baier pour son gâteau décoré en pâte à sucre style SteamPunk et l’autre prix décerné pour le meilleur goût a été décerné à ma plus grande surprise à mon entremets en trompe l’œil en forme de cagette de fruits, yesssssssssss !!!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Me voilà donc devenue la super heureuse nouvelle propriétaire du magnifique robot KitchenAid Queen of Hearts en édition limitée (youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeee!!!!!)

Je ne le dis que maintenant, mais je dois remercier mon chéri, sans qui je ne serais pas allée au concours malgré que mon gâteau était prêt en raison de la triste nouvelle que nous venions d’apprendre (le décès de son papa) juste avant mon départ pour le concours et merci au jury d’avoir trouvé mon gâteau excellent et de m’avoir permis de gagner ce magnifique prix mis en jeu et félicitations à toutes les autres participantes dont les gâteaux étaient également aussi beaux que bons.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Soupe de « passatine »

On cherche de plus en plus à réduire nos déchets. D’ailleurs, il existe tout un tas de recettes dans lesquelles on utilise ou réutilise des restes pour en faire d’autres plats tout aussi délicieux.

Aujourd’hui je vous présente une recette italienne de soupe aux « passatine » ou encore « passatelli » que j’ai préparée avec un reste de bouillon de poule dans lequel j’avais cuit une poule pour faire ma poule à la sauce blanche lors du Réveillon de Noël.

Les « passatine » sont simples à réaliser. Il suffit d’avoir du pain rassis, du parmesan, des oeufs et un peu de farine.

Pour 6 personnes il vous faudra :

3 oeufs
150g de chapelure que vous réaliserez avec votre pain rassis
80g de parmesan râpé
35g de farine

Dans un premier temps, mixer le pain bien sec pour obtenir une chapelure bien fine (ne pas hésiter à le sécher au four s’il n’est pas assez rassis). La mettre dans votre robot et la mélanger au parmesan, puis ajouter la farine et les œufs.

Laisser le temps au mélange d’absorber les œufs pendant quelques minutes et mélanger à nouveau pour obtenir une pâte d’une consistance plutôt lourde et condensée.

Lorsque cette consistance est obtenue, sortir la pâte du robot et la placer dans un « écrase-purée » ou bien utiliser une râpe à gros trous.

Porter le bouillon de poule à ébullition et venir presser ou râper la pâte par dessus, puis laisser cuire environ 8 minutes.

Il ne reste plus qu’à servir et vous régaler. Une fois dans les assiettes, vous pouvez parsemer de persil haché et de parmesan. Vous verrez, c’est un vrai délice.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Soupe maison lentilles corail, carottes et curry

Même si les jours rallongent et que ça commence à se voir un peu, surtout le soir, il fait super froid et humide ces derniers jours et rien de tel pour se réchauffer qu’une bonne soupe, non?

En ce moment, j’aime beaucoup préparer une soupe avec des lentilles corail et des carottes pour avoir un peu de couleur dans mon assiette et aussi parce que c’est une soupe bien épaisse, qui tient bien au corps. Normalement, dans cette recette, il est question d’ajouter du lait de coco, mais chez nous, on n’aime pas trop ça (et oui, quand je dis chez nous, c’est surtout mon chéri qui n’aime pas ça….) donc je le remplace par du lait « normal » et j’ajoute du curry (plus ou moins ici aussi selon les goûts personnels).

Voici ma recette :

 

300g de lentilles corail
3 ou 4 belles carottes
40cl de lait de coco (pour moi du lait de vache)
1 à 2 cuillère à café de curry (selon les goûts)
1L à 1,5L de bouillon de volaille (préparer 1,5L)
1 gros oignon
1 gousse d’ail
de l’huile d’olive
sel
poivre

 

La première chose à faire est de bien rincer les lentilles puis de les égoutter correctement.

Ensuite, on épluche et on émince l’oignon. On s’attaque ensuite aux carottes qu’on épluche et qu’on découpe en petits dés ou rondelles fines (pour faciliter leur cuisson).

Dans une casserole, faire chauffer un peu d’huile d’olive et y faire revenir les oignons émincés et l’ail écrasé, à feu doux.

Dès que les oignons sont translucides, on ajoute les dés de carottes dans la casserole, puis le curry en poudre. On mélange bien le tout.

Il est temps maintenant d’ajouter le lait, 1 litre de bouillon de volaille et pour finir les lentilles. N’oubliez pas de saler et poivrer légèrement.

Une fois le tout arrivé à ébullition, on diminue le feu et on laisse mijoter en douceur environ 25 minutes en mélangeant de temps en temps.

Il ne vous reste plus qu’à mixer votre potage et si la soupe est trop épaisse, n’hésitez pas à rajouter du bouillon. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Au moment de servir, vous pouvez parsemer votre soupe avec un peu de persil ou de coriandre. Moi j’ajoute même un peu de piment doux en poudre.

Et maintenant, avec une bonne tranche de pain au seigle grillée, un peu de beurre frais…. dégustez votre soupe et régalez-vous !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Pommes de terre Hasselback (à la suédoise)

Lors de la dernière foire Créativ à Luxexpo (Luxembourg) j’ai eu l’occasion de présenter le nouveau « Cutter Hasselback » de la marque Lekué sur le stand Coccoro de mon amie Dada qui a aussi sa boutique en ligne en Italie https://www.cocoroshop.it/

Ce « couteau » à 5 lames affutées comme des rasoirs, permet de tailler des tranches de pommes de terre (ou autres légumes/fruits comme les tomates, courgettes, aubergines, pommes, poires) d’épaisseur égale ce qui permet une cuisson homogène de la pomme de terre.

Vous allez me dire, mais on peut tout aussi bien détailler les pommes de terre à l’aide d’un simple couteau ! Evidemment qu’on peut le faire, d’ailleurs c’est comme ça que je le faisais avant, mais ça c’était avant que je fasse connaissance avec le cutter Hassleback ! Comme je l’ai dit avant, chaque tranche est d’épaisseur égale ce qui est difficile à faire avec un couteau car il faut être très régulière dans la découpe et le plus de ce couteau Hasselback, c’est qu’il n’y a aucun risque de couper la pomme de terre trop loin vu qu’il est conçu pour découper en laissant à peu près 5mm de marge pour que la pomme de terre reste entière et qu’elle s’ouvre à la cuisson sans craquer.

Avec ou sans cet ustensile, rien de plus simple que de faire des pommes de terre à la suédoise soit « nature » soit en utilisant par exemple des restes de fromage à raclette et de charcuterie.

Après avoir tranché vos pommes de terre, arrosez-les d’huile d’olive, salez, poivrez (utilisez les épices que vous aimez) et insérez une feuille de laurier dans chaque pomme de terre ou bien parsemez-les de feuilles de sauge hachées et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 45 minutes.

Une fois les pommes de terre cuites, répartir du fromage (ce que vous avez sous la main dans votre frigo…. reblochon, fromage à raclette, mozzarella…) et/ou de la charcuterie (coppa, jambon cru, jambon cuit, pancetta…) entre les tranches et remettre au four pour 6 à 8 minutes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une bonne salade verte en accompagnant et le tour est joué. Il ne reste plus qu’à vous régaler !

La tarte au sucre de mon enfance

Hello les gourmand(e)s, depuis que je vis en France, je n’ai jamais retrouvé une seule tarte au sucre comme on la mangeait le dimanche chez ma grand-mère. Vous savez, avec une pâte moelleuse et une garniture sucrée et coulante (un peu comme un flan).

Alors, après plusieurs essais de recettes, je vous propose la recette la plus proche de la tarte que je mangeais quand j’étais enfant, qui est plutôt rapide et simple à faire.

Voici la liste des ingrédients pour réaliser la pâte :

250g de farine
25g de sucre
1 gros oeuf
20g de levure fraîche de boulanger
1 càc de sel
75ml de lait
50g de beurre mou

et pour la garniture (appareil):

3 oeufs
150ml de crème fraîche liquide
250g de sucre fin
50g de beurre

La première étape est de préchauffer le four à 200°

Faire tiédir (pas plus de 30°) le lait et y délayer la levure fraîche.

Ensuite, verser dans le robot muni de son crochet à pâte, la farine, le sel, le sucre, l’œuf et la levure délayée dans le lait tiède puis mélanger jusqu’à obtenir une belle pâte homogène qui se détache des bords.

Ajouter le beurre mou en petits morceaux et battre à nouveau jusqu’à ce que la pâte forme une boule et se détache du bol du robot.

Mettre de la farine sur le plan de travail et y abaisser la pâte à l’aide du rouleau à pâtisserie.

Graisser votre moule à tarte (20 cm) et déposer dans le fond un rond de papier cuisson (astuce pour éviter que le fond n’attache au moule).

Déposer la pâte abaissée dans le moule et faire adhérer les bords au moule en appuyant légèrement avec les doigts.

Pour une fois, ne pas piquer la pâte.

Maintenant, il ne reste qu’à préparer la garniture.

Prendre un bol et y casser et battre les 3 œufs puis à l’aide d’un pinceau, dorer les bords de la tarte avec les œufs battus.

Une fois les bords dorés à l’oeuf, ajouter la crème liquide aux œufs et battre à nouveau ( = appareil).

Saupoudrer le fond de pâte à tarte avec le sucre et y déposer des petites noix de beurre.

Il ne reste qu’à ajouter l’appareil à base d’œufs et de crème et d’enfourner pendant environ 25 minutes.

Laisser tiédir, démouler et vous n’avez plus qu’à vous régaler pour le goûter. La tarte se mange froide également. Miaaaaammmmmmmm…..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Biscuits cuillères

Pour la petite histoire, l’inventeur du biscuit à la cuillère tel qu’on le connaît encore aujourd’hui est Marie-Antoine Carême, grand pâtissier du XIXème siècle.

De forme allongée, à la fois moelleux et croustillants, on les utilise souvent dans les tiramisu (alors qu’en Italie on utilise des biscuits savoyards), mais ils sont principalement indispensables dans la réalisation des charlottes maison.

Pour les faire vous-mêmes il vous faudra :

160g de blancs d’oeufs
80g de jaunes d’oeufs
120g de sucre
120g de farine
50g de sucre glace pour saupoudrer

Préchauffer le four à 180° chaleur tournante

Casser les œufs et séparer les blancs des jaunes.

Mettre les blancs dans le bol du robot et commencer à fouetter à petite vitesse jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux.

Ajouter un premier tiers du sucre, puis augmenter la vitesse du robot et répéter l’opération encore deux fois en terminant de battre à grande vitesse jusqu’à ce que vos blancs d’œufs soient bien brillants et lisses et qu’ils forment un bec d’oiseau.

Battre les jaunes à la fourchette avant de les incorporer à l’aide d’une maryse dans les blancs d’œufs battus.

Une fois les jaunes incorporés aux blancs, incorporer la farine tamisée délicatement dans la préparation. Surtout ne pas fouetter, toujours utiliser une maryse (spatule).

Il ne reste plus qu’à mettre la préparation dans une poche à douille et à dresser les biscuits soit sur une feuille de papier sulfurisé beurrée soit sur une silpat (plaque de cuisson en silicone).

Petit conseil si vous voulez en faire pour une charlotte, au lieu de les dresser de façon espacée, dressez-les serrés afin de formé des cartouchières (càd une bande de biscuits collés les uns aux autres) que vous pourrez venir coller contre la paroi de votre moule.

Dès que vous avez terminé le pochage, saupoudrer une première fois tous vos biscuits avec du sucre glace et répétez l’opération au bout de 10 minutes avant d’enfourner pour 10 à 12 minutes selon votre four.

 

Voilà, maintenant vous n’avez plus d’excuses pour ne pas les faire vous-mêmes quand on voit la simplicité de réalisation.

N’oubliez pas de vous régaler soit en les mangeant trempés dans un bon thé ou un bon café, soir en préparant un bon tiramisu, une exquise charlotte ou pourquoi pas même un cheesecake ;o)

Ce diaporama nécessite JavaScript.