Le miel de pissenlit

DSC_0226Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais avec le printemps, vient le retour des pissenlits.

On en trouve à profusion dans les champs, au détour d’un chemin, dans nos pelouses et, à tort, on ne les aime pas beaucoup pensant que ce sont des mauvaises herbes.

Et pourtant, ces petites fleurs ont tant de choses à nous donner. Beaucoup d’entre vous vont tout de suite penser aux bonnes salades printanières qu’il est possible de faire avec ses feuilles bien vertes et tendres agrémentées de quelques feuilles d’ail des ours, de petits lardons grillés, de pignons, de cubes de fromage et/ou encore de bien d’autres choses qu’on aime.

Et bien ici, je vais vous donner une autre utilisation de cette fleur champêtre qui je l’espère va vous plaire, le miel de pissenlit. J’en ai fait il y a deux ans sur les conseils d’un ami et tout le monde a adoré. Simplement sur une tartine le matin à la place de sa confiture habituelle, en accompagnement d’un fromage de chèvre frais par exemple grillé sur du pain ou dans des sauces pour marinades, ce miel de couleur ambré va vous épater à coup sur!

Je suppose que tout le monde reconnaît un pissenlit.

DSC_0222Pour sa cueillette, il suffit seulement de faire attention au lieu de récolte, choisir de préférence une prairie loin des champs cultivés pour éviter les pesticides et autres insecticides répandus hélas dans nos champs de cultures.

Ensuite, il faut s’armer de patience avant de pouvoir le déguster, mais vous verrez, ça en vaut largement la peine.

Ingrédients:

365 fleurs de pissenlits cueillies un jour de soleil en début d’après-midi pour qu’elles soient le plus épanouies possibles
2 citrons non traités
2 oranges non traitées
1kg de sucre cristal
1,5L d’eau

Une fois les fleurs récoltées, les laver aussitôt et bien enlever toute la partie verte de la fleur pour ne garder que les pistils jaunes. Les faire sécher au soleil ou à l’air libre au moins une heure sur un linge propre.

Attention, si vous laissez du « vert », votre miel n’aura pas sa belle couleur ambrée et ce serait dommage.

Couper les oranges et les citrons en tranches fines.

Les placer dans une grande casserole, avec les pistils et l’eau. Amener à ébullition et laisser cuire à feux doux pendant une heure.

Laisser reposer 24h.

Le lendemain, faire réchauffer, filtrer, presser et faire recuire le jus obtenu avec le sucre pendant 20 minutes.

Mettre dans des petits pots et fermer à chaud.

Il existe une variante plus rapide pour les impatients qui consiste à faire cuire les fleurs et les fruits pendant 20 minutes.

Il suffit ensuite de filtrer, d’ajouter le sucre et de traiter comme n’importe quelle autre confiture ordinaire.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.