Tarte à la rhubarbe

C’est la pleine saison… je ne peux donc pas m’empêcher de vous présenter une petite recette sympa et, comme d’habitude, facile à réaliser, de tarte à la rhubarbe.

Pourtant, la rhubarbe et moi, on a eu du mal pendant de longues années… je ne sais d’ailleurs pas comment l’expliquer mais à un moment de ma vie j’ai décrété que je n’aimais pas ça sans jamais y avoir goûté pour autant… Maintenant, j’adore son petit goût acidulé qui est tellement rafraîchissant.

Allez, trêve de bavardage, passons à l’action!

Vous pouvez la faire avec deux sortes de pâtes différentes. Personnellement, je la préfère avec une bonne pâte sablée sucrée même si elle est fragile à cause du jus rendu par la rhubarbe à la cuisson.

Je vous donne donc les deux recettes de pâtes, à vous de choisir :

La sablée sucrée (pour un cercle de 22cm)

250g de farine
125g de beurre
5g de sel
25g de sucre
1 jaune d’oeuf
50g d’eau

Mettre la farine et le beurre à température ambiante coupé en dés dans un saladier (cul de poule) et sabler le beurre et la farine. Pour être plus claire, l’opération consiste à frotter du bout des doigts le beurre et la farine ensemble jusqu’à obtention d’un sable grossier.

Faire un puits et ajouter les éléments liquides (l’eau et le jaune d’oeuf) au centre et y dissoudre le sel et le sucre avec une fourchette.

Assembler le tout au départ avec la fourchette en remuant puis finir avec les doigts et former une boule.

Ensuite, fraiser la boule de pâte deux fois. L’opération de « fraisage de la pâte » consiste à pousser et écraser la pâte sur le plan de travail avec la paume de la main. De cette façon on obtient un mélange intime des différents élément (farine, beurre, oeuf et eau) sans pour autant rendre la pâte élastique.

Réunir ensuite la pâte en une seule grosse boule. La filmer et la placer 30 minutes au frigo.

La pâte brisée

300g de farine
1 pincée de sel
80g de beurre
4 càs d’huile d’olive

Tamiser la farine et le sel dans un cul de poule.

Creuser un puits au centre, y ajouter le beurre en petits dés et l’incorporer à la farine du bout des doigts.

Ajouter l’huile d’olive, amalgamer rapidement et ajouter un tout petit peu d’eau froide si nécessaire pour obtenir une boule de pâte lisse.

Couvrir et laisser reposer 1 heure.

Garniture de la tarte

1kg de rhubarbe
7 càs de sucre en poudre
1 oeuf
20cl de crème fleurette

Il est donc temps de s’occuper de la rhubarbe.

Laver et éplucher vos belles tiges de rhubarbe.

Les couper en petits tronçons dans un saladier.

Saupoudrer de 3 càs de sucre, mélanger, filmer et laisser dégorger la rhubarbe une heure au réfrigérateur.

Préchauffer votre four à 200°C

Il ne vous reste qu’à étaler la pâte que vous avez réalisée ou celle de votre choix  (brisée ou sablée et surtout pas feuilletée) que vous avez achetée et de la piquer avec une fourchette puis de la placer dans un moule ou un cercle à tarte.

Egoutter la rhubarbe et la répartir sur la pâte à tarte.

Battre l’oeuf avec la crème fleurette et le reste du sucre.

Verser la préparation sur la rhubarbe et enfourner pour 30 minutes.

Pour varier, il est également possible de réaliser de la même façon une excellente tarte aux pommes.

Bien laisser refroidir et placer au réfrigérateur. Avant de servir, n’hésitez pas à saupoudrer votre tarte d’un peu de sucre glace. Ensuite, régalez-vous!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Tarte sablée, caramel beurre salé, ganache chocolat

Hello, comme vous le savez, je vais tenter de passer mon CAP cuisine en candidat libre au mois de juin et j’ai intégré le Lycée Professionnel Darche à Longwy-Haut pour m’entraîner.

Les épreuves du CAP cuisine sont soit préparer une entrée et un plat, soit un plat et un dessert. L’entrée ou le dessert étant souvent sous forme de tarte salée ou bien sucrée.

Je dois donc m’entraîner autant pour les desserts que pour la cuisine. Alors ce week-end j’ai testé une envie que j’avais depuis un petit moment de réaliser une tarte à base de pâte sablée sucrée, de caramel beurre salé et de ganache au chocolat avec quelques noix de pécan en décoration.

Cette recette est assez basique et simple. Mais souvent, ce qui est simple est efficace et tous mes « cobayes » présents pour le goûter dimanche après-midi ont tous été unanimes : elle déchire !

Voici la liste des ingrédients nécessaires et le procédé pour la réaliser.

Pour la pâte sablée (pour un cercle de 22cm)

250g de farine
125g de beurre
5g de sel
25g de sucre
1 jaune d’oeuf
50g d’eau

Pour le caramel au beurre salé

250g de sucre
130g de crème liquide
50g de beurre demi-sel

Pour la ganache au chocolat

200g de chocolat noir
100g de crème liquide
30g de beurre

Pour réaliser cette tarte, le mieux est de préparer en premier lieu le caramel au beurre salé afin de le laisser refroidir pendant la réalisation du reste de la recette.

Mettre à fondre sur feu très doux les 250g de sucre dans une casserole en inox sans ajouter de liquide. Il s’agit de réaliser un caramel à sec.

Surtout, on ne remue pas avec une spatule ou une cuillère, on laisse fondre tout doucement en remuant de temps en temps la casserole pour que le sucre fonde uniformément afin d’éviter que le sucre du dessous ne brûle sans qu’on s’en aperçoive.

Quand le sucre fondu a pris une belle couleur dorée, faire bouillir la crème liquide et couper le feu sous le caramel. Une fois que la crème frémit l’ajouter dans le caramel en faisant bien attention aux projections et à ne pas se brûler, puis remuer avec une spatule haute température ou un fouet.

Ajouter le morceau de beurre dans la casserole et remuer à nouveau jusqu’à ce qu’il soit fondu puis réserver le caramel.

Maintenant, on s’occupe de la préparation de la pâte sablée.

Mettre la farine et le beurre à température ambiante coupé en dés dans un saladier (cul de poule) et sabler le beurre et la farine. Pour être plus claire, l’opération consiste à frotter du bout des doigts le beurre et la farine ensemble jusqu’à obtention d’un sable grossier.

Faire un puits et ajouter les éléments liquides (l’eau et le jaune d’oeuf) au centre et y dissoudre le sel et le sucre avec une fourchette.

Assembler le tout au départ avec la fourchette en remuant puis finir avec les doigts et former une boule.

Ensuite, fraiser la boule de pâte deux fois. L’opération de « fraisage de la pâte » consiste à pousser et écraser la pâte sur le plan de travail avec la paume de la main. De cette façon on obtient un mélange intime des différents élément (farine, beurre, oeuf et eau) sans pour autant rendre la pâte élastique.

Réunir ensuite la pâte en une seule grosse boule. La filmer et la placer 30 minutes au frigo.

Il est temps de s’occuper maintenant de la ganache au chocolat.

Mettre la crème à frémir (petit bouillon) dans une casserole. Une fois que le liquide bout, couper le feu et ajouter le chocolat noir en morceaux. Attendre un peu que ça fonde et mélanger doucement à la spatule sans incorporer de bulles d’air jusqu’à l’obtention d’une préparation bien lisse.

Ajouter le morceau de beurre et continuer à remuer doucement jusqu’à ce qu’il soit bien fondu et intégré à la masse. Cette opération consiste à rendre la ganache encore plus brillante.

Réserver la ganache.

Reprendre la boule de pâte et l’abaisser (= l’aplatir) avec un rouleau à pâtisserie à 5mm à peu près.

La foncer dans un cercle beurré au préalable pour que la pâte n’attache pas ou dans un moule à tarte. Piquer le fond de la tarte.

Placer une feuille de papier cuisson sur le fond de la tarte et le recouvrir de haricots secs ou de billes en céramique et cuire la pâte à blanc (càd cuire la pâte sans garniture) pendant une quinzaine de minutes. Il faut que les bords commencent à dorer.

Sortir la tarte du four pour enlever la feuille de papier cuisson et les billes puis la replacer au four 10-12 minutes pour terminer la cuisson. Attention de toujours bien surveiller la cuisson car un four n’est pas l’autre… il faut que le fond de tarte soit doré.

Sortir la tarte du four et la laisser refroidir.

Montage de la tarte

Quand le fond de tarte a refroidi, y déposer à peu près 20cl de caramel au beurre salé et placer au frais 20 minutes pour faire un peu figer le caramel.

Si la ganache pendant ce temps-là a commencé à trop figer, la placer quelques minutes dans un bain marie et la remuer pour qu’elle redevienne assez liquide pour l’étaler facilement sur le caramel.

Une fois la ganache versée sur le caramel, l’étaler uniformément avec une spatule et bien lisser.

Pour terminer, placer par dessus quelques cerneaux de noix de pécan et la tarte est terminée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La placer au frais et la sortir du frigo quelques minutes avant de la servir.

Si vous avez peur de vous lancer dans la réalisation d’un caramel, une autre variante est possible pour cette tarte. Ne mettre que de la ganache au chocolat sur la pâte et la recouvrir de tranches de bananes citronnées (pour qu’elles ne noircissent pas) et vous aurez une excellente tarte choco-banane.

Dans la version caramel beurre salé ganache chocolat, à la place des cerneaux de noix de pécan, il est aussi possible d’utiliser des éclats de pistaches torréfiées ou de noisettes.

 

 

Tarte à la mirabelle

La vedette de l’été en Lorraine, tout le monde le sait et l’attend avec impatience, c’est la mirabelle. Dorée et pleine de saveurs, bien mûre et gorgée de soleil, on la cueille au mois d’août. C’est vous dire qu’ici en Lorraine, la saison bat actuellement son plein pour le bonheur de tout le monde.

La légende raconte qu’au 15ème siècle, le duc René 1er, revenu de croisade avec quelques mirabelles, les implante autour de Metz. La mirabelle de Lorraine bénéficie d’une Indication Géographique Protégée (IGP) depuis 1996. Un gage de qualité qui fait d’elle le premier fruit français labellisé.

Il faut savoir que 75% de la production mondiale provient des vergers des 250 arboriculteurs lorrains.

Aussi délicieuse à croquer qu’à cuisiner, quand on est gourmand on la savoure fraîche au pied de l’arbre. Sinon, transformée en confiture, confiserie, biscuits, pâtisseries, nectar, sirop, thé ou en liqueur et eau de vie, elle peut aussi très bien être congelée. Elle se décline de mille façons aussi bien en version salée que sucrée.

Je vous propose ici une version de ma recette de tarte à la mirabelle, on ne peut plus simple et qui vous régalera les papilles ainsi que celles de vos convives.

 

Ingrédients

1 pâte sablée (soit maison, soit du commerce

+/- 900g de mirabelles
1 œuf
3 cuillères à soupe de sucre
15cl de crème fraîche entière liquide

Réalisation

Commencer par laver soigneusement les mirabelles, les couper en 4 pour avoir de belles pointes et retirer les noyaux.

Préchauffer le four à 200°

Etaler (si elle est faite maison) ou dérouler la pâte sur un plan de travail et la piquer.

Foncer votre pâte sablée dans un moule à tarte ou bien un cercle beurré.

Parsemer un sachet de sucre vanillé sur le fond de tarte en veillant à le répartir de façon homogène, puis parsemer également un peu de farine (cette étape aide à absorber le liquide des fruits et évite que la pâte ne se détrempe).

Tarte à la mirabelle

 

Disposer les mirabelles bien serrées sur la pâte et faire cuire pendant 20 minutes.

Pendant ce temps-là, fouetter l’œuf, le sucre et la crème fraîche dans un bol et verser la préparation sur la tarte au bout des 20 minutes, puis remettre au four pendant une quinzaine de minutes.

Laisser refroidir avant de démouler et ensuite vous n’avez plus qu’à déguster.