Trinity… le premier chocolat à 6 mains

Vous connaissez ma passion pour la pâtisserie entre autres…

Hier, je suis allée me promener au Salon du Chocolat à Bruxelles (et oui, encore…. après le Salon du Chocolat à Paris, je n’ai à nouveau pas pu y résister… ahhhhh l’appel du chocolat!!!!)

Au cours de ma visite, j’ai eu la chance et l’immense bonheur de pouvoir rencontrer M. Pierre Marcolini et d’échanger un peu avec lui lors de la séance de dédicaces de son livre après son Pastry Show.

Avec ses nouveaux compères, Jean-Philippe Darcis et Cédric De Taeye, ils ont créé la toute première tablette de chocolat à 6 mains sur le principe du « Bean-to-Bar » qui signifie « de la fève à la tablette » et qui induit donc une complète maîtrise du process de fabrication du chocolat à partir de la fève de cacao.

L’association de 3 grands chocolatiers belges autour de la création d’une tablette rare et précieuse est un grande première dans le monde du chocolat.

La collaboration de ces 3 grands chocolatiers belges de renom que sont Pierre Marcolini, Jean-Philippe Darcis et Cédric De Taeye, leur maîtrise d’un savoir-faire hautement artisanal et leur transmission de savoir leur a permis d’élaborer ce nouveau chocolat de qualité au tempérament affirmé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une démarche aussi passionnée qu’engagée pour ces 3 virtuoses du chocolat qui font partie des rares chocolatiers à sélectionner eux-mêmes les fèves de cacao auprès des producteurs et les torréfier pour créer un véritable chocolat signature.

En effet, la tablette Trinity est fabriquée à base de fèves en provenance d’Inde, éthiques et traçables, issues de la région indienne du Tamil Nadu et fournies par Nico Regout et Mathieu Bours du Cercle du Cacao.

Située au sein d’un bel écosystème, la plantation renferme plusieurs variétés de cacaoyers, principalement des Amelonado aux cabosses jaunes et orangées ainsi que des Trinitario rouges et roses.

Grâce au savoir-faire des 3 chocolatiers réunis et à leur choix de fève de cacao, la tablette Trinity est une tablette Grand Cru à l’amertume maîtrisée qui surprend par sa finesse aromatique avec des notes de fraîcheur acidulée, d’agrumes, de raisin et fruits secs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette tablette, qui est une création éphémère au service d’un projet engagé, a été présentée et mise en vente en exclusivité lors du Salon du Chocolat de Bruxelles qui a eu lieu du 2 au 4 mars en présence également des planteurs de cacao du Tamil Nadu. Et quand je vous disais que la démarche des 3 chocolatiers était aussi passionnée qu’engagée, tous les bénéfices de la vente de la tablette seront reversés à l’association indienne de l’ONG « STOP » qui oeuvre pour la prévention de la traite des jeunes filles par l’alphabétisation et qui réhabilite les victimes par l’aide légale et la formation professionnelle nécessaires à leur réinsertion sociale.

Enfin, si vous ne les connaissez pas encore, pour en savoir plus sur ces 3 fameux chocolatiers belges, je vous invite à lire les informations à leur sujet ci-dessous :

À PROPOS DE PIERRE MARCOLINI

La Maison Pierre Marcolini est établie à Bruxelles en 1995 par Pierre Marcolini, chocolatier renommé pour son exceptionnel savoir-faire.

Aujourd’hui, Pierre Marcolini est le directeur créatif de la Maison Pierre Marcolini, réputée au-delà de ses chocolats pour ses choix éthiques et ses approvisionnements en grands crus de cacao directement auprès des producteurs indépendants du Brésil, de Cuba, de l’Equateur, du Ghana, de
Madagascar ou encore du Vietnam. D’autres ingrédients rares et exotiques complètent le choix prestigieux des fèves de la Maison tels que les baies roses du Maroc, les pistaches d’Iran, le poivre de Sichuan, la vanille de Tahiti, le citron de Sicile ou les noisettes du Piémont.

La Maison Pierre Marcolini propose des chocolats et des gourmandises, ainsi que ses fameux macarons. Elle compte aujourd’hui plus de 30 boutiques en Belgique, en France, au Royaume-Uni, à Monaco au Japon et à Shanghai.

A PROPOS DE JEAN-PHILIPPE DARCIS

Chocolatier, pâtissier, glacier, Jean-Philippe Darcis est à l’image de ses créations : généreux, gourmand et passionné !

En 1996, il s’installe à Verviers pour y ouvrir sa première boutique. Le succès est au rendez-vous et la Maison Darcis compte à ce jour plusieurs enseignes en Belgique et à l’étranger.

A l’instar de ses comparses, Jean-Philippe Darcis manipule les produits nobles et
raffinés tel un véritable magicien, alliant tradition et créativité dans un savoir-faire qu’il perfectionne depuis plus de 20 ans.

Pour la fabrication de son propre chocolat, Jean-Philippe Darcis aime parcourir les petites plantations de cacao pour y rencontrer les producteurs et découvrir leurs trésors.

Si aujourd’hui, on trouve ses chocolats jusqu’en Asie, cet hédoniste se revendique avant tout artisan. Un artisan qui allie classicisme et modernité, à l’âme vraie, et pour qui le chocolat et la pâtisserie relèvent aussi de la gastronomie… Un message qu’il ne cesse de vouloir transmettre !

A PROPOS DE CÉDRIC DE TAEYE

Pour Cédric De Taeye, artisan torréfacteur chocolatier, le chocolat est une passion née lorsde ses études de bio-ingénieur et du doctorat qui a suivi, portant sur la fermentation et la torréfaction de différentes variétés de fèves de cacao.

Cette passion a donné naissance à une volonté de se détourner de l’industrie et de se raccrocher au concret, au vrai, aux gens, dans une perpétuelle recherche du goût et du bon.

C’est ainsi qu’est née en 2017 la manufacture de chocolat à Ellezelles, qui produit son chocolat à partir de la fève, contrairement à la tendance actuelle.

Une tradition qui se perd laisse la place pour créer le futur de l’héritage. Une juste torréfaction des fèves de cacao, douce et maîtrisée, est la clé qui permet d’exprimer tout leur potentiel aromatique et d’arriver à un chocolat
unique.

Convaincu de l’importance d’un chocolat éthique, Cédric De Taeye privilégie
les variétés ancestrales de cacao aux hybrides hyper productifs, le refus du travail des enfants dans les plantations ainsi que le respect du planteur et du fruit de son travail.

Son chocolat se veut aussi naturel : des fèves de cacao, du beurre de cacao et du sucre, c’est tout. Un chocolat à l’image du bean-to-bar en 2018 : du sens et de la simplicité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.