Amuse-bouche croustillant au Beaufort

La semaine dernière j’ai été invitée chez Cactus à Windhof pour un atelier culinaire made by Miele.

La première recette que nous avons réalisée était des petits croustillants au Beaufort. Comment vous dire…. un vrai régal. Facile, simple, rapide et surtout efficace.

En apéritif, en entrée ou même en plus grande version accompagnés d’une salade, vous régalerez vos convives à coup sur !

 

Voici la recette pour 4 personnes :

1 paquet de pâte filo (1 paquet pour 16 personnes)
100g de feuilles de bettes ou d’épinards
50g de Beaufort
2 oeufs
1 échalote
10cl de crème fraîche
10g de beurre
Sel, poivre

Préchauffer le four à 180°

Trier et laver les feuilles de bettes et les hacher.

Peler et hacher finement l’échalote et les faire revenir dans une noix de beurre pendant 5 minutes.

Rajouter un peu de beurre et incorporer les feuilles de bettes hachées.

Saler, poivrer et faire cuire pendant 5 minutes à feu pas trop vif.

 

Ajouter la crème, laisser réduire, puis réserver dans un bol et garder la poêle pour les oeufs.

 

 

Battre les oeufs, saler, poivrer.

 

Reprendre la poêle et y faire fondre une noix de beure, puis y verser les oeufs battus et remuer pour obtenir des oeufs brouillés.

 

Râpez le Beaufort en une mouture assez grosse.

 

 

Hors du feu, mélanger les bettes, les oeufs et le Beaufort et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

 

Découper 4 carrés dans les feuilles de filo. Y déposer un peu de préparation sur la pâte, rabattre les deux côté et roulez en serrant bien.

Mettre au four pendant 10 à 12 minutes selon votre four et régalez-vous !

 

I grissini

Dans quelques jours, je m’échappe une semaine en Italie avec mon petit mari et on remonte la semaine suivante en passant par la Provence, le temps d’aller faire un coucou de quelques jours chez ma soeur, puis chez ma maman.

J’ai hâte d’y être… Je sens déjà les bonnes odeurs de la cuisine italienne, je vois déjà les beaux fruits, les beaux légumes bien goûteux… Ahhhh que c’est bon de rêver… Cependant, même s’il faut avouer qu’en ce moment on bénéficie d’une météo fantastique pour une fin mai, début juin, il faut se rendre à l’évidence.. je suis encore loin d’y être, il va me falloir encre un peu de patience.

Du coup, comme je suis toujours à la recherche de nouvelles recettes à tester, j’ai vu passer une recette de grissini. Qui ne connaît pas les grissini? Ces fines baguettes en sachets qu’on retrouve sur toutes les tables des restaurants en Italie, craquantes, croustillantes… On peut aussi les voir présentées entourées d’un bon jambon cru ou cuit à l’apéritif par exemple. Mon fils, lui, les « trempe » dans le Nutella (beurk mdrrrrrrrr). Après tout, chacun ses goûts, l’essentiel étant de se faire plaisir.

Donc, après avoir vérifié que j’avais bien tous les ingrédients nécessaires, je me suis mise à essayer de faire les fameux grissini. Un jeu d’enfant… si, si, je vous assure.

Voici ce qu’il vous faudra pour en faire une bonne trentaine, sinon plus, selon la longueur que vous leur donnerez au façonnage.

Ingrédients

320g d’eau tiède
12g de sel
60g d’huile d’olive extra vierge
4g de sucre
560g de farine 0 (à défaut,j’ai utilisé de la T45)
20g de levure de bière fraîche ou 7g de levure de boulanger sèche

Pour la finition
un peu de semoule fine ou de farine de riz

Réalisation

La pâte peut se faire au robot ou à la main. Comme j’adore mettre la main à la pâte, je l’ai faite à la main.

Diluer la levure dans l’eau tiède.

Ajouter l’huile d’olive, le sucre et la moitié de la farine puis commencer à mélanger dans un premier temps avec une maryse pour incorporer tous les ingrédients et jusqu’à obtention d’une pâte crêmeuse.

Ajouter le sel et le reste de la farine petit à petit pour incorporer de l’air dans la pâte. Quand vous n’arrivez plus à mélanger avec la maryse, utilisez vos mains et pétrissez la pâte au moins 15 minutes jusqu’à obtenir un joli pâton bien lisse et légèrement élastique.

Former une belle boule et la saupoudrer de farine, puis la couvrir d’un film alimentaire au contact pour empêcher l’air de sécher la pâte. Couvrir avec un torchon et laisser reposer à température ambiante pendant 20 minutes.

Au bout des 20 minutes, reprendre la pâte et la dégazer. C’est-à-dire, aplatissez-là avec vos mains en prenant soin de bien chasser les bulles d’air dues à la fermentation. De cette façon, vous allez obtenir un beau rectangle long.

Une fois la pâte bien aplatie en forme de rectangle, la rouler sur elle-même, en formant un boudin rectangulaire d’à près 8 cm de large et +/- 40 cm de long.

Reprendre du film alimentaire, deux fois plus long que la taille de votre boudin de pâte et le déposer sur votre plan de travail, ou votre table. L’enduire d’huile d’olive avec un pinceau et venir y déposer votre pâton au centre. L’enduire lui aussi d’huile d’olive puis bien l’emballer dans le film alimentaire pour maintenir la pâte à l’humidité afin qu’elle ne « croûte » pas. Recouvrir avec un torchon et laisser à nouveau reposer au moins 1 heure.

Au bout d’une heure, préchauffer le four à 230° et mettes-y un bol d’eau bouillante afin d’apporter de l’humidité dans votre four.

Mettre un peu de semoule fine ou de farine de riz dans un bol. Déballer le pâton et détailler des petits boudins d’un bon gros centimètre. Les passer dans la semoule ou la farine de riz et les étirer avec les mains à partir de 4-5 cm du centre jusqu’à ce qu’ils atteignent la longueur de votre plaque de cuisson.

D’ailleurs, l’idéal est de pouvoir les cuire sur des plaques perforées afin que la cuisson soit bien homogène. A défaut, utilisez une plaque normale recouverte de papier sulfurisé.

Etirez-les et déposez-les un par un sur votre plaque de cuisson.

Retirez le bol d’eau bouillante de votre four et enfournez vos grissini à 230° entre 8 à 12 minutes selon votre four. A peu près à mi-cuisson, ouvrez quelques instants la porte de votre four pour en faire sortir la vapeur. Avec l’expérience, vous finirez par trouver le temps optimal pour la cuisson de vos grissini dans votre four.

J’espère que vous n’allez pas prendre peur en raison de la longueur de la recette et des explications. Je vous assure, c’est très simple à réaliser et vous serez vraiment satisfait(e)s du résultat et donc fièr(e)s de vous.

Si vous avez des questions, surtout n’hésitez pas à me les poser. Je suis là pour ça.

BROCHETTES PIQUE-NIQUE

dsc_0303

Pour 24 pièces – Temps de préparation 10 minutes – Temps de cuisson 20 minutes

1 courgette moyenne

140g de farine

½ sachet de levure chimique

10g de sucre de canne

60g d’huile d’arachide (6cl)

20g de lait (2cl)

2 œufs

2 pointes de couteau de mélange 4 épices

sel

 

Etape 1

Préchauffer votre four à 180°C (th.6).

Râper la courgette et réserver.

 

Etape 2

Dans un cul-de-poule, mélanger la farine, la levure et le sucre.

Ajouter l’huile d’arachide, le lait, les œufs, le mélange 4 épices et le sel.

Mélanger au fouet et incorporer la courgette.

 

Etape 3

Préparer des empreintes à mini cupcakes ou mini bouchées et les garnir au ¾ de votre préparation.

Faire cuire au four non ventilé à 180°C (th.6) pendant 20 minutes environ.

Laisser refroidir 5 minutes avant de démouler, puis composer des brochettes en alternant 1 tomate cerise, une mini bouchée, une tranche de charcuterie ou de saumon fumé et un cube de feta ou autre fromage à votre goût (brie, gouda…)

TOMATES SECHEES MAISON A L’HUILE D’OLIVE

dsc_0346

Pour 1 bocal de tomates – Temps de préparation 15 minutes – Temps de cuisson 2h30 minutes

 

1kg de belles tomates parfumées et mûres (type roma)

Sel ou mieux encore du sel bio au romarin et au citron

Huile d’olive

2 branches de thym frais

 

Etape 1

Préchauffer votre four à 100°C (th.3-4).

Laver les tomates et ôter leur pédoncule puis les couper en quartiers.

 

Etape 2

Déposer les quartiers de tomate debout côté peau sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé.

Parsemer de sel et mettre à sécher pendant 2h30 au four.

Les tomates doivent ressortir sèches et ne plus rejeter d’eau.

 

Etape 3

Laisser refroidir complètement et placer les quartiers de tomates dans un bocal en verre lavé type bocal à confiture.

Ajouter les branches de thym frais et lavées.

Recouvrir d’huile d’olive, fermer le bocal et conserver au frais.

 

Ces tomates séchées sont délicieuses seules sur une tranche de pain aux céréales grillée ou, pour l’apéritif, servies avec des morceaux de mozzarella.

Photos de buffets apéritifs

Aujourd’hui, je n’ai pas trop le temps de publier de recettes car je suis en plein test de ma recette de forêt noire revisitée pour samedi chez Zodio.

J’ai donc décidé de simplement publier quelques photos de mes réalisations pour des apéritifs dînatoires histoire de vous mettre l’eau à la bouche en images.

.

N’hésitez pas à me poser vos questions, j’y répondrai avec grand plaisir.