La Dolce Vita

Hello les ami(e)s qui me suivez ici et sur ma page Facebook.

Comme vous avez pu le constater, ça fait un moment que je n’ai pas eu l’occasion de publier un article ou une recette sur mon blog.

On va dire que c’était pour la bonne cause vu que j’étais partie en vacances…

Fin mai, mon mari m’a dit : « on a besoin de vacances, allez on part deux semaines… une semaine en Italie comme l’année dernière (il sait que j’adore mon pays d’origine lointaine) et après on repasse chez ta sœur et ta mère quelques jours ».

Vous pensez bien qu’il n’a pas eu besoin de me le répéter deux fois… à peine c’était dit que je recherchais déjà les hôtels pour l’Italie.

La destination finale en Italie était comme l’an dernier, Caorle, la ville où j’ai passé toutes mes vacances d’été en famille quand j’étais enfant jusqu’à mon adulescence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Caorle qui se situe à une bonne trentaine de kilomètres de Venise est surnommée la Perle de l’Adriatique ou encore la petite Venise en raison de ses maisons colorées de style vénitien.

En effet, à l’origine, Caorle était un village de pêcheurs dont les casonis (maisons de pêcheurs), construites en cannes marécageuses se trouvent au bord de la lagune et constituent un témoignage de l’architecture de l’époque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le centre historique de la ville, de style vénitien, se trouve la cathédrale romane dédiée à San Stefano, érigée au XIème siècle, son campanile cylindrique, d’une hauteur de 40m penche un peu comme la tour de Pise mais pas autant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après de multiples invasions au cours de son histoire, Caorle, au XIXème siècle, comme toute la Vénétie, passa sous l’Empire d’Autriche et il faudra attendre les années 1970 pour voir la ville reprendre son essor et se développer à nouveau grâce au tourisme. Les choses n’ont pourtant pas beaucoup changé car les autrichiens, eux, sont toujours là et envahissent à nouveau la ville, les plages et la région chaque été.

Avant d’arriver à Caorle, vu que nous aimons prendre notre temps (et oui, on est en vacances ou on ne l’est pas…) et aussi parce qu’on a plus 20 ans, j’ai organisé notre migration vers l’Italie en deux jours.

En 2016, nous avions fait une étape au lac de Côme. Cette année, pour changer, je me suis dit pourquoi pas le lac de Garde, un autre des grands lacs italiens. Au départ, je recherchais un hôtel sur Sirmione, mais hélas tous ceux qui m’intéressaient étaient full à la date choisie, je me suis donc rabattue sur Limone sul Garda où j’ai trouvé un petit hôtel très sympa et bien situé, l’Hôtel Saturno*** Superior https://montagnoligroup.it/ qui disposait d’une piscine, d’un centre de bien-être (sauna, bain turc, jacuzzi, massages…), d’un parking et de toutes les commodités nécessaires pour passer une bonne nuit et repartir en forme dès le lendemain matin après le petit-déjeuner pris sur place avant de quitter l’hôtel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Là aussi, vu qu’il nous restait en gros 3h de route pour atteindre Caorle, nous avons bien pris notre temps en longeant les bords du lac et en faisant halte à Tignale, Gargnano, Toscolano Madero, Gardone Riviera pour prendre de magnifiques photos et surtout en prendre plein la vue tellement la région et les paysages sont magnifiques. L’idéal, serait de le refaire en décapotable, foulard sur la tête ou cheveux au vent, lunettes de soleil sur le nez, dans une belle voiture rouge… c’est beau de rêver…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sirmione était mieux situé par rapport à notre itinéraire, car proche de la sortie de l’autoroute, mais je ne regrette pas d’avoir fait ce détour d’une soixantaine de kilomètres quand même pour atteindre Limone sul Garda et y passer la nuit.

Après cette halte au lac de Garde, nous voilà donc repartis direction Caorle où nous avons passé une semaine super détente au départ juste avec le petit déjeuner puis en demi-pension pour 10 euros de plus par personne les deux derniers jours dans un très bel hôtel, le Park Hotel Pineta **** http://www.parkhotelpineta.it/  face à la mer et proche de l’hôtel le Janeiro*** que nous avions réservé l’année dernière mais qui était lui aussi complet sur la période que nous avions choisie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut savoir qu’en Italie, il est encore possible de manger à deux, au restaurant, pour 26 euros si vous choisissez des plats de base tels que les pizzas, les pâtes… Si vous voulez manger un fritto misto (friture de poissons mixtes) ou des grillades avec de la polenta (coste e salsice con polenta) il faut compter 40 euros à deux boissons et cafés compris. Il est aussi possible de boire un bon Spritz en apéritif à 3,50 euros alors qu’à Rome il approche souvent les 15 euros et que dans le Sud de la France, le moins cher que j’ai vu était à 7,50 euros. Pour les glaces idem, vous pouvez manger une bonne glace (2 boules) pour 2,50 euros quel que soit le parfum.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est pas ça la Dolce Vita ?

Avant de repartir, il ne nous restait plus qu’à faire le plein de bonnes choses à rapporter pour la famille et les amis…. Fromage de laiterie, sopressa et autres saucissons italiens, dolce, grappa et autres spécialités, de bons abricots de la région, des oignons longs rouges pour la cuisine, de la polenta blanche (qu’on ne trouve qu’en Vénétie), etc

Pour rejoindre Marseille, chez ma sœur, nous avons retraversé l’Italie dans l’autre sens, direction Gênes, Vingtimille, puis Menton, Nice et enfin Marseille. C’était un dimanche, il y avait peu de circulation (surtout aucun camion) et sans compter nos différents arrêts pipi et plein d’essence, plus notre halte pause café et dégustation d’une bonne glace au bord de la mer à Menton, il faut à peu près 8h pour faire la route de Caorle à Marseille.

Je pense que vous avez déjà pas mal de lecture avec ce premier article et j’espère que les photos vous ont plu. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou questions si vous en avez.

La deuxième semaine de notre périple fera l’objet d’un nouvel article.

2 réflexions au sujet de « La Dolce Vita »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.