Noël et ses traditions

Bonjour tout le monde,

voilà, les festivités de Noël sont derrière nous… dire qu’on s’y prépare des semaines à l’avance et qu’elles passent si vite…

D’ailleurs, comme vous avez pu le remarquer (enfin je l’espère mdrrrrrrr) j’ai été plutôt absente ces derniers temps à cause de toutes ces préparations.

Entre les ateliers bûches pour les ami(e)s que j’ai mis en place à la maison, les tonnes de petits biscuits sablés à réaliser, les bûches qu’on m’a demandées, j’ai été pas mal accaparée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ailleurs, à propos de la bûche de Noël, savez-vous qu’il faut remonter jusqu’au Moyen-Age pour en trouver ses origines?

Un pâtissier m’a raconté qu’à l’époque, la coutume voulait que la veille de Noël, on aille chercher une énorme bûche que la maître de maison plaçait dans l’âtre. Il récitait alors des prières de circonstance tout en arrosant le tronc d’huile, de sel et de vin cuit. Le feu de bois était destiné à remercier le soleil, tellement vital en hiver.

Dans certaines régions, on plaçait autant de bûches dans l’âtre que de personnes habitant le foyer. Selon les croyances de l’époque, elles devaient se consumer toute la soirée, sans que le feu ne s’éteigne sous peine que des malheurs arrivent toute l’année.

Dans certaines familles, la bûche (de Noël) était allumée par les jeunes filles de la maison avec les tisons de celle de l’année précédente qu’on avait pris soin de conserver bien précieusement, alors que dans d’autres familles, ce « privilège » revenait plutôt à la mère.

Il paraît que les cendres de cette bûche avaient la propriété de protéger la maison de la foudre, de la maladie et des accidents. Elles éloignaient les renards, faisaient fructifier les récoltes… La tradition voulait aussi que la bûche soit offerte et surtout pas vendue!

Cette coutume, remontant au XIIème siècle, existait dans la plupart des pays européens, notamment en France et en Italie, où la bûche de Noël était appelée « ceppo ».

Au Québec comme en France, cette tradition aurait perduré jusqu’au dernier quart du XIXème siècle. La disparition de cette tradition coïncide avec celle des grands âtres, remplacés progressivement par des poêles en fonte.

La grosse bûche fut alors remplacée par une petite bûche de bois, parfois rehaussée de chandelles et de verdure, qu’on plaçait au centre de la table comme décoration de Noël.

Aujourd’hui, la bûche de Noël est devenue une pâtisserie traditionnelle, glacée de crème au café ou au chocolat et décorée avec de petits objets en plastique ou comestibles, représentant des éléments de Noël comme un père Noël, du houx, une scie, un sapin, une rose, un nain de jardin, un champignon ou même des bougies miniatures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 réflexions au sujet de « Noël et ses traditions »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s